N’oublies pas …

Pour vous donner des ailes

N’oublies pas …

N’oublies pas … on a qu’une vie et c’est aujourd’hui qu’elle (re)commence …

Ce post est un peu particulier, il a été difficile à préparer, j’ai même hésité à le garder pour moi mais finalement le partager me paraît important.

Un hommage.

Tu as dû remarqué qu’il y a un « mantra », un message de philosophie de vie en particulier que je te partage très régulièrement, disons même que je le rabâche continuellement dans mes podcasts, et dans chacune de mes bulles d’oxygène que tu reçois par mail.

Ce mantra « N’oublies pas, on a qu’une vie, et c’est aujourd’hui qu’elle recommence » a, aujourd’hui une saveur très particulière.

Amère

Le constat est là, cruel, la vie est éphémère.

Et cette terrible vérité, nous a été violement rappelé par notre cher ami Julien, qui nous a subitement quitté lundi dernier.

Alors tu vois les points de retraite on s’en fout

Le compte formation, rien à faire non plus

Ton diplôme, tes expériences, tes réussites, tes errances, plus rien ne fait de différence.

 

Qu’est ce qu’il reste d’essentiel ?

Sa femme, nous l’a si joliment rappelé lors de son discours d’adieu. « Souvent les gens ont coutume de dire qu’on sait que c’était le bonheur, seulement une fois qu’il a disparu »

Mais elle non, pas eux, elle savait qu’ils étaient heureux.

Il aimait sa famille, ses enfants, plus que tout, ses nombreux amis, son métier, ses amis collègues du Ping pong

Il avait des projets de voyages à Singapour en février avec sa femme, une virée à Paris prévue en mai, la fameuse semaine de voile cet été avec la team de Tbs.

Des rêves, ils en avaient plein et ils les réalisaient

Jour après jour

 

L’essentiel, est là devant nos yeux, dans notre quotidien.

Pas demain

Mais aujourd’hui

Est-ce que les choix que nous faisons correspondent à nos rêves ?

Est-ce que nous voulons changer quelque chose à notre vie pour vivre plus en harmonie avec nos aspirations profondes ?

 

Ce qui fait un peu de bien au milieu de ce déluge de tristesse est de savoir que Juju a vécu intensément.

Ultra impliqué dans son boulot, il se sentait utile, il appréciait vraiment son chef, il évoluait.

Surtout il prenait un plaisir fou !

Et ce qui est certain, c’est qu’il n’a jamais attendu pour vivre sa vie.

 

Le message fort de sa famille et de ses amis est que la vie continue

Oui la vie continue, alors sache en extraire l’élixir, humer la saveur, ne pas remettre à demain son bonheur

Ne rêve pas ta vie, mais vis tes rêves !

 

Il y a certaines personnes qui donnent de l’énergie, de l’impulsion … et Julien était une de ses rares personnes, un être vraiment exceptionnel qui nous faisait mettre la barre toujours plus haute.

 

Il y a quelques jours, j’expliquais que lancer une nouvelle activité était en quelques sortes se retrouver devant un désert aux mille itinéraires possibles. Un labyrinthe géant où il faut croire en soi, essayer une voie, se tromper.

Pour avancer un peu à l’aveugle dans ce désert et bien, il faut suffisamment d’énergie, de ressources en soi.

J’évoquais donc ce parcours que je trouve difficile au quotidien, lorsque l’on m’a demandé ce qui était différent entre aujourd’hui avec mon activité de coaching & formations, et il y a 8 ans avec ma Start up car dans les deux cas le désert était le même.

Pourtant, avec du recul, il y a une petite nuance, une différence. Avec Arborati, ma Start up, je semblais effectivement tracer ma route mais pour une seule raison.

Cette raison d’être dans mon projet, était les personnes qui étaient là à mes côtés.

Avec Arborati, il s’agissait d’une Sarl avec plusieurs associés, dont un des tout premiers, Julien.

Et ce sont mes associés, qui m’ont donné l’énergie de traverser des montagnes, de lever des fonds, de continuer à vendre mon concept même lorsque l’on me claquait des portes.

Eux croyaient en mon projet, en moi, alors même si je doutais, si j’avais peur, si j’hésitais, eux non, alors je puisais dans leur énergie pour avancer.

Un pas après l’autre, sous leur regard.

Julien, cet associé hors pair, je l’ai rencontré sur les bancs de notre MBA à Toulouse Business School.

En pleine période de doute, un licenciement en cours de digestion, je reprenais pour 2 ans les chemins de l’école. Un projet à l’état d’idée, une idée de » filles », le premier jet était de reproduire des œuvres d’art sur des teeshirts, accompagné de l’histoire de l’œuvre et de l’artiste.

Une idée qui aurait pu … juste faire sourire … parce qu’après avoir fabriqué des avions, je pensais pouvoir changer le monde, transmettre des messages et apporter ma pierre à l’édifice.

Et cela par le simple biais de … teeshirts.

Pourtant, ce sont ces associés qui m’ont permis de donner vie à mon projet.

Deux levées de fonds, des investisseurs prestigieux, Olivier Mathiot Pdg de Priceminister, Capitole Angels, Eads

Grâce à mes associés, ce n’étaient plus des teeshirts mais un vrai business, je tournais fièrement la page de l’aéronautique

Je remontais la pente et je révélais tout mon potentiel insoupçonné d’entrepreneuse

Tout cela grâce à mes associés

Ils étaient là pour mettre les premiers 30 000 euros en love money sur la table, et me permettre de retourner voir Olivier Mathiot et lui demander d’être aussi dans le projet

Ils étaient là pour fêter les premières ventes au Japon

Ils étaient là sur scène ce soir là où j’ai pitché et remporté 104 000 euros auprès d’investisseurs

Ils étaient là pour que je n’arrête pas le MBA pour me consacrer uniquement à ma Start up même si je pensais ne plus pouvoir tout faire … oui ils avaient raison, on ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve,

Ils étaient là, sur un voilier à rêver avec moi un été en Corse, d’un voilier aux couleurs d’Arborati

Ils étaient là aussi, à mes côtés, après quelques années, où la jolie aventure s’est arrêtée.

 

Ces soutiens, ces rêves communs qui permettent de déplacer des montagnes, pour soi, mais pour eux aussi.

Je vous partage cette jolie photo avec mon équipe d’associés dans Arborati dont notre cher ami Julien.

Putain, il va nous manquer, sa joie de vivre et sa vivacité d’esprit !

Oui Cécile, tu as raison, la vie continue, et pour Julien, faisons en sorte qu’elle soit encore plus belle qu’avant.

 

Alors n’oublions pas, on a qu’une vie et c’est aujourd’hui qu’elle recommence

Et c’est aussi le cas pour ces 4 personnes qui avaient une épée Damoclès au dessus de la tête, et que la générosité de Julien a sauvé.

Alors bon voyage !

 

Auteure, formatrice et fondatrice du site BIZLOUNGE. Après de nombreuses années à la tête de programmes aéronautiques et d’une start up, sur le papier, tout était parfait ! Enfin presque... Passée la quarantaine, mère de 3 gars, la tête qui tourne en voyant comment notre monde évoluait : le ras-le-bol ambiant, le stress, la démotivation. Tout, toujours trop vite ... sans pouvoir prendre la peine de respirer et de profiter de la beauté de la vie. Comment alors garder le sourire au boulot et dans sa vie perso ? De ce constat est né Bizlounge. Il était urgent d'apporter des ressources, de l'accompagnement et des petites bulles d'oxygène pour gagner en liberté et en épanouissement dans nos vies professionnelles. Sa mission : accompagner celles et ceux qui veulent prendre leur envol, vivre pleinement leur liberté en les aidant à activer leur talent, leur créativité et leur bonne humeur côté Carrière & Business.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *