Etre libre, c’est choisir ses contraintes

L'énergie d'un groupe pour prendre son envol

Etre libre, c’est choisir ses contraintes

La liberté, rassure toi ce n’est pas QUE partir au bout du monde sur un coup de tête !

C’est aussi se donner la permission de changer SON monde

Des petites choses au quotidien

A son rythme

Sans forcément de grandes ambitions.

 

Un morceau de puzzle après l’autre

Un puzzle que l’on aura d’ailleurs choisi soi même

 

Alors oui, la presse fait des gorgées chaudes de ces web entrepreneusr qui partent vivre au bout du monde, sans attache, quittant le plancher des vaches

Est ce que ne pas partir travailler avec son ordinateur, tout en faisant le tour du monde, signifie que nous ne sommes pas libres ?

Certainement pas.

Et malheureusement bon nombre d’indépendants ne le sont pas.

Si tu es concerné, je te suggère d’aller écouter le podcast n°12, Les 12 clés pour passer d’indépendant à entrepreneur   Une mine d’informations pour retrouver ton souffle !

 

Dans toutes les Unes, le mot « liberté » est sur employé, exploté, utilisé à toutes les sauces – sous entendu « supprimez toutes vos contraintes pour être libre et heureux ».

Après la carte liberté de la Sncf, les ski pass liberté, le navigo liberté, le bouquet liberté de la caisse d’Epargne …

On nous vend, à longueur de journée, un monde sans contrainte.
« Faites ce que vous voulez, quand vous le voulez ! »



Mais ce n’est pas ma vision de la liberté.

La liberté est possible, si elle vit, s’épanouit dans un cadre.

Rassurant, envoûtant.

Bien sûr que ces digital nomad peuvent être libres ainsi, mais ce n’est même pas forcément le cas pour tous.

 

Etre libre, c’est choisir les contraintes que l’on veut dans sa vie

Travaillant à mon compte, je n’ai pas forcément moins de contraintes …

La seule différence est que je les vis plutôt bien car je les ai choisies.

 

Voici donc le secret pour te sentir libre : apprends à aimer les contraintes que tu t’ai choisies

 

Il existe un grand mythe autour des créatifs, celui de la liberté extrême !

Mais pour avoir publié un roman en 2018, je peux te garantir que les contraintes sont bien réelles.

Lourdes, ennuyeuses, parfois psychorigides

Des heures fixes, un nombre de pages précis à rédiger dans un temps donné, un nombre de mots par page, un nombre de répétitions dans le texte

Et je peux continuer comme cela très longtemps …

Psychorigide mais libre, tu vois !

 

Mais sans ces contraintes de dingue, je n’aurai pas réussi à publier ces 400 pages

Autant de versions, de corrections et d’instant de démotivation

L’ultra rigueur est donc l’arme redoutable pour pouvoir être libre.

Libre d’écrire, libre de choisir où et quand travailler, libre du calendrier, libre de choisir la couverture, le titre, libre de tout effacer et recommencer

Et liberté suprême même ! Libre de publier même sans éditeur reconnu sur la place publique

Libre de donner vie à son livre.

Et c’est aussi valable pour la vidéo, la musique …

On est tous libre de pouvoir créer et publier

De ne pas se plier aux désiratas de ce qui se vendra le mieux

Le luxe de la véritable liberté, et c’est fabuleux.

 

Dans l’imaginaire commun, un créatif n’a qu’a se lever le matin et vivre sa journée rêvée, à la guise de ses envies, sans se soucier de quoi que ce soit

Mais il n’en est rien

Vivre de sa créativité, requiert une discipline quotidienne de fer.

C’est planifier chaque journée de manière militaire pour ne pas être happé par un grand vide, et ne plus avancer

Etre libre ce n’est pas réfléchir à son humeur du jour pour savoir si l’on va pouvoir bosser aujourd’hui où non

Etre libre, c’est s’organiser, et c’est peut-être autant être routier, que compositeur, infirmière que documentaliste

 

Pour vivre sa liberté, il n’y a pas à choisir entre son emploi de salarié ou son statut de retraité

Une fois que tu as bien intégré que la liberté, c’est s’autoriser à choisir ses contraintes

Et bien l’effet est immédiat, tu es déjà beaucoup plus libre qu’il y a quelques minutes

Alors comment t’envoler vers ta liberté, si tu salarié ?

Tout d’abord en posant tes propres contraintes, ton cadre.

Peut-être d’ailleurs que ce cadre est ton Cdi comme cette juriste en paye, très impliquée dans son boulot et qui choisit de vivre sa liberté en organisant des séjours en montagne durant le week-end et les vacances.

Sa liberté est de pouvoir avoir une double vie comme elle l’entend, se partageant entre le confort d’un salaire rassurant et récurrent et des journées en plein air.

C’est sa liberté à elle. Avec ses contraintes.

 

Tes contraintes sont peut-être de l’ordre de tes horaires, de ton mode de transport …

N’oublies pas, devenir libre c’est choisir ses contraintes, quelque soit les contraintes.

Si telle contrainte ne te plaît plus, à toi de te réorganiser.

 

Une contrainte doit avoir son penchant positif. Oeuvrer pour la bonne cause. Partir avant les embouteillages sur le périf, soit, mais pour pouvoir rentrer plus tôt et profiter de son temps libre.

S’imposer 3 séances de sport par semaine, contraignant de prime abord … mais c’est pour rester en pleine forme.

Un poste peu motivant ? Mais des horaires sympas alors on se dit pourquoi pas

Une contrainte de prendre ton mercredi après-midi ? A toi d’organiser ton planning pour réussir à faire en 4 jours ton boulot de la semaine mais tu as du temps pour tes enfants.

Les contraintes peuvent donc être utilisées au service de notre vie !

Elles nous libèrent en quelques sortes

Grâce à des principes, des règles, des actions, des cadres

On sait que l’on ne peut pas faire tout et n’importe quoi, trop de liberté pourrait être une source de très grande angoisse

 

Et grâce aux contraintes que l’on s’impose, on va pouvoir atteindre nos objectifs

En matière de contrainte, personnellement je me suis fixée par exemple de publier un article et un podcast par jour … très ambitieux …

Et je peux t’assurer que malgré le fait d’aimer écrire et enregistrer des podcasts, se fixer une publication par jour ressemble vraiment a une contrainte certains soirs, lorsque je préférerai me plonger dans un bon bouquin ou dans une série Netflix

Mais suivre cette contrainte, offre un cadre à mes publications, un rythme régulier qui au final me permet de gagner en audience.

Les contraintes sont donc très personnelles, à toi d’oser poser les tiennes et vivre intensément ta liberté !

Et n’oublies pas, on a qu’une vie, et c’est aujourd’hui qu’elle recommence, alors bon voyage 

 

Auteure, formatrice et fondatrice du site BIZLOUNGE. Après de nombreuses années à la tête de programmes aéronautiques et d’une start up, sur le papier, tout était parfait ! Enfin presque... Passée la quarantaine, mère de 3 gars, la tête qui tourne en voyant comment notre monde évoluait : le ras-le-bol ambiant, le stress, la démotivation. Tout, toujours trop vite ... sans pouvoir prendre la peine de respirer et de profiter de la beauté de la vie. Comment alors garder le sourire au boulot et dans sa vie perso ? De ce constat est né Bizlounge. Il était urgent d'apporter des ressources, de l'accompagnement et des petites bulles d'oxygène pour gagner en liberté et en épanouissement dans nos vies professionnelles. Sa mission : accompagner celles et ceux qui veulent prendre leur envol, vivre pleinement leur liberté en les aidant à activer leur talent, leur créativité et leur bonne humeur côté Carrière & Business.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *